Histoire - Abbaye Silvacane

Abbaye cistercienne de Silvacane

Histoire de l’Abbaye

L'Abbaye de Silvacane, située sur la Commune de La Roque d’Anthéron, se dresse entre Luberon et chaîne des Cotes sur la rive gauche de la Durance, voie de communication et chemin de transhumance.

Dès 1144, des moines venus de l’abbaye de Morimond, fille de Cîteaux, s’entendent avec la famille des Baux pour s’installer sur un lieu appelé « Silva Cana » (forêt de roseaux). L’emplacement choisi est une zone rocheuse, dominant les marécages duranciens, peu éloigné d’une première hostellerie construite au XIe siècle par des moines pontiers au niveau d’un gué traversant la rivière : le gué de Gontard.
Les moines parviennent à tirer parti du site grâce à leur connaissance en matière de drainage et d’agriculture.

Parallèlement à la mise en valeur de nouvelles terres, les familles seigneuriales locales multiplient les donations. Bertrand des Baux entreprend la construction de l'église en 1175.

Les XIIème et XIIIème siècles marquent l'épanouissement spirituel et économique de Silvacane, qui fonde l’abbaye de Valsainte (diocèse d'Apt).
Elle possède cinq granges, gérées par les frères convers, moines n’ayant pas effectué de vœux, se consacrant essentiellement au travail manuel.

Le déclin s'amorce à la fin du XIIIe siècle. L'invasion de l’Abbaye par les moines de Montmajour, la grande Peste, les discordes civiles, la guerre de Cent ans, l’affaiblissement des ordres monastiques (en partie lié à l’apparition de l’imprimerie, enlevant aux moines leur rôle de copistes) ébranlent Silvacane.

En 1455, l'Abbaye est rattachée au chapitre de la cathédrale d'Aix-en-Provence et devient l'église paroissiale de La Roque d'Anthéron lors de la création du village en 1513.

Dès la fin du XVIème siècle, protestants et catholiques occupent successivement l'abbaye.
Spoliée de sa fonction religieuse, l’abbaye se réduit bientôt au rôle de carrières de pierres.

En 1742, l'église est désaffectée au profit de celle de La Roque d'Anthéron.

Déclarée bien national à la Révolution, l'abbaye est transformée en exploitation agricole.
L'église est rachetée par l'Etat en 1846 et restaurée par Revoil puis Formigé, architectes des Monuments Historiques.
L'ensemble, classé au titre des Monuments Historiques, est acquis par l'Etat en 1945.

Des campagnes de fouilles réalisées entre 1952 et 1998 ont permis de retrouver l'emplacement des bâtiments annexes et d'entreprendre la restauration des salles de l'Abbaye, qui sont, actuellement, toutes ouvertes à la visite.
Depuis janvier 2008, l'abbaye est la propriété de la commune de La Roque d'Anthéron.

RD 561 13640 La Roque d'Anthéron - Téléphone/accueil : 04 42 50 41 69 - info@abbaye-silvacane.com
Un joyau de l'art Cistercien : Architecture de l'abbaye . L'art roman . L'histoire de l'abbaye . L'ordre cistercien . La vie des moines . La symbolique . Les vitraux . Vidéo . La saison culturelle : Les expositions et autres événements inédits . Les concerts . Demande d'information . Promeneurs et vacanciers : Environnement paysager . Le Hameau de la Baume . Les visites en famille . Randonnées autour de l'Abbaye . Le village . Enfants : Les jeux de piste . L'abbaye: présentation ludique . L'histoire des moines . Jeux et livres à la boutique . Espace professionnels : Enseignants . Tourisme . Journalistes .


Location hébergement pour groupes et particuliers : la résidence de tourisme du Hameau de la Baume


Dobeuliou Création sites Internet Marseille